Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
12 mars 2014  Actualités

CIDSE

Afrique du Sud et Brésil

En février, a été célébré à Durban, en Afrique du Sud, le 10e anniversaire de la mort de l’archevêque Denis Hurley.

En février, a été célébré à Durban, en Afrique du Sud, le 10e anniversaire de la mort de l’archevêque Denis Hurley, qui fut une grande figure du concile Vatican II, un ferme opposant à l’apartheid et le président de la Conférence épiscopale d’Afrique australe qui initia le plan pastoral « Communauté servant l’humanité » dans les dernières années du régime de l’apartheid.

La Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité (CIDSE), dont fait partie Entraide et Fraternité, y a été représentée par Jacques Briard, qui fut chargé de projets d’Entraide et Fraternité pour l’Afrique australe de 1988 à 2005 et hôte régulier du regretté archevêque. Il a pris la parole au nom de la CIDSE lors de la rencontre tenue en la cathédrale de Durban et ouverte par des danseurs du Burundi faisant partie des nombreux réfugiés africains présents en Afrique du Sud.
Lors du colloque organisé par l’Université du KwaZulu-Natal, il témoigna parmi « les amis de Denis Hurley » aux côtés de l’archevêque anglican Ndungane, successeur de Mgr Tutu au Cap, Ela Gandhi, petite-fille du Mahatma, notre compatriote Philippe Denis, professeur d’histoire et très engagé aux côtés des victimes du sida, ainsi que Meryn Abrahams, directeur de l’ONG œcuménique PACSA, partenaire d’Entraide et Fraternité depuis 1986.

Cette mission CIDSE a permis à Jacques Briard de rencontrer certains partenaires d’Entraide et Fraternité comme le Centre Droits des Enfants, PACSA et le Church Land Programme (CLP). Celui-ci lutte pour la redistribution des terres et le soutien aux petits paysans, alors que, malgré les progrès enregistrés depuis la fin de l’apartheid, ceux-ci, mais aussi les sans logis et les sans emploi ne sont pas assez soutenus par le gouvernement, comme cela a été souvent rappelé à l’approche des élections du 7 mai 2014 et en lien avec ce qui ce passe également au Brésil et en Inde. D’ailleurs, lors d’une « conversation avec Jacques Briard » ouverte à divers partenaires, les responsables de CLP ont expliqué être en contact au Brésil avec le Mouvement des Sans Terre (MST) et la Commission Pastorale de la Terre (CPT).

En outre, les partenaires et amis sud-africains ont souhaité pouvoir continuer à faire partie, avec ou sans soutiens financiers, du réseau tissé par Entraide et Fraternité tant dans les pays émergents que dans les pays pauvres ou touchés par divers évènements et conflits comme la RDC, les Philippines et Haïti. Soucieux de renforcer les actions de solidarité à travers le partage d’expériences et actions en Afrique du Sud et au-delà, CPL est à la base de Padkos, un nom inspiré par deux mots signifiant « nourriture pour la route » en afrikaans qui a été donné à un échange d’apports réguliers par courriels. Cet échange rappelle le projet « Pour des Journées internationales dépassant les dominations » que les Evêques du Brésil avaient lancé dans les années ’80 et bien d’autres démarches auxquelles Entraide et Fraternité n’a cessé de participer.





Articles en rapport

6 juin 2017    Pérou

Réveiller les rêves pour transformer les vies !

Les droits de l’enfant prennent en considération le caractère vulnérable de l’enfant et impliquent la nécessité de lui apporter un cadre protecteur, par exemple (...)
9 mai 2017

MESSAGE D’AFRIQUE DU SUD EN HOMMAGE À CARDIJN

Retour sur la commémoration du 1ier mai 2017
Le 1er mai 2017, quelque six cents personnes ont participé à l’hommage rendu , au cardinal Joseph Cardijn à l’approche du 50e anniversaire de sa mort en (...)
9 janvier 2017    Afrique australe

Les droits des enfants au cœur du développement

Claude Mormont, chargé de partenariat pour l’Afrique australe, revient d’une mission en Afrique du Sud et au Zimbabwe, mais surtout auprès des partenaires (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr