Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   9 mars 2018

Cap sur l’Afrique des Grands Lacs !

Les témoignages bouleversant d’Alexandra et de Guy flottent encore, comme un écho qu’on aimerait conserver précieusement dans sa mémoire. Témoignages bruts de décoffrage, qui n’ont pas laissé insensible l’auditoire.

À l’occasion du lancement de campagne d’Entraide et Fraternité, organisé le 2 mars à la Maison internationale (Foyer St-Nicolas), plus de quarante personnes ont bravé le froid et les pluies verglaçantes pour se réunir en toute convivialité autour d’un repas congolais.

La soirée – à l’initiative d’Entraide et Fraternité, de l’UMons, de Campus Plein Sud et de la Maison internationale – s’est ouverte sur les prises de parole de deux personnalités fortes et charismatiques.

Guy Des Aulniers, chargé de partenariat à Entraide et Fraternité, a posé le cadre de cette campagne de solidarité, en évoquant le contexte actuel dans les pays d’Afrique des Grands Lacs. Retenons-en quelques chiffres : parmi 188 pays classés en fonction de leur indice de développement humain (IDH), le Rwanda, la République démocratique du Congo et le Burundi arrivent respectivement en 159e, 176e et 184e positions. La conjoncture actuelle prend racine dans l’histoire de ces contrées, aujourd’hui confrontées toutes trois, avec des incidences diverses, au problème de dirigeants accrochés au pouvoir. En RDC, un vaste mouvement populaire, soutenu par la conférence épiscopale, revendique désormais une transition démocratique. La population fait montre d’un courage très inspirant.
Entraide et Fraternité répond de deux manières aux défis rencontrés dans ces pays : premièrement, en menant des actions de sensibilisation et de plaidoyer, ici en Belgique ; deuxièmement, en soutenant des organisations partenaires, en RDC, au Burundi et au Rwanda.

Alexandra, invitée par Campus Plein Sud dans le cadre de sa campagne « Les migrations, ça passe aussi par ton campus ! », nous a fait part de son parcours en tant que demandeuse d’asile. Aujourd’hui soulagée – elle a enfin obtenu le statut de réfugiée – cette jeune rwandais a longuement hésité avant de prendre la parole en public : la peur du jugement, du « qu’en dira-t-on ? », de la stigmatisation…
Passée par les cases « centre d’accueil », « classe passerelle », cette jeune femme a su faire face à l’isolement, aux incertitudes et aux doutes… sans même mentionner la lourdeur de la procédure et les interrogations du CGRA. Elle nous a fait part de cette angoisse constante… Quelle sera la décision ? Quand le verdict tombera-t-il ? « Tu vas à l’école, mais tu ne sais pas quand ta vie va tomber », dira-t-elle, dans un franc-parler émouvant. « Une institution tenait ton destin en main. » Et cette évidence, qu’on se doit, encore et encore, de souligner : « Ce sont les préjugés qui font qu’on a du mal à s’intégrer. »

Qu’on soit d’ici ou d’ailleurs, en Belgique où là-bas dans le Région des Grands Lacs, c’est la solidarité qui doit nous porter. Ce message, il est au cœur des préoccupations d’Entraide et Fraternité, engagée depuis plus de cinquante ans dans une lutte constante pour que la Terre tourne plus juste.





Articles en rapport

26 mars 2018    Echos des activités

Quand l’agriculture paysanne résonne dans la chapelle du Hornay

Rencontre et débat intense avec les paroissiens
21 mars 2018    Vidéos    TV

Il était une foi…

Un avenir sans faim
19 mars 2018    Echos des activités

Des mots et des gestes au service de la dignité

« Très beau ! » s’exclame spontanément, quelqu’un dans l’assemblée. Les dernières notes du générique du film « Elles sèment le monde de demain » résonnent dans l’air. (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr