Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
20 mars 2017  Actualités

État d’urgence au Pérou

Inondations et glissements de terrain

Depuis janvier, des pluies diluviennes frappent les côtes péruviennes causant la mort d’au moins 75 personnes et 70 000 sinistrés selon l’Institut national de défense civile du Pérou (INDECI).

Une des conséquences du réchauffement climatique est le phénomène météorologique El Nino. Ce phénomène est dû au réchauffement des eaux de l’océan Pacifique et l’absence des vents provenant de l’équateur causant des précipitations 10 fois supérieur à la normale. Ces pluies diluviennes provoquent de grandes inondations, des coulées de boues et des écoulements de terrain dans tout le pays, mais principalement dans le nord du Pérou. On estime qu’il y a plus de 500 000 personnes touchées par ces intempéries dont 70 000 ont tout perdu (logement, cultures...), les écoles sont fermées, des ponts se sont écroulés coupant certains accès à des zones sinistrées… Beaucoup de personnes ont tout perdu. Elles nécessiteront une aide importante pour reconstruire leur vie. Le président péruvien, Pedro Pablo Kuczynski, explique qu’il s’agit de la plus grave catastrophe qui frappe le Pérou depuis 1998.

Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence dans les provinces les plus touchées. Dans la capitale, Lima, le gouvernement a dû suspendre son approvisionnement en eau potable depuis une semaine, ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les personnes coincées par les eaux. Vendredi, le gouvernement a débloqué 760 millions de dollars pour une aide d’urgence. Les pluies devraient continuer jusque fin avril.

Concernant nos partenaires, nous avons peu de nouvelles, car les communications sont coupées ou difficiles à cause des intempéries. Nous savons déjà que des familles sont gravement touchées et que les institutions péruviennes mettent tout en œuvre pour les évacuer vers des zones plus sûres.

Bilan de la situation de nos partenaires :
- À Lima, notamment à San Juan de Lurigancho qui est un des quartiers les plus touchés : nous n’avons pas de nouvelles précises à ce jour des communautés où ils travaillent.
- À Cajamarca : apparemment, la ville est peu touchée, mais coupée du monde par voie terrestre.
- À Bambamarca où Entraide et Fraternité soutient un projet rural (Vida Sana) : il y a des dégâts dans la zone et Rocio craignait que les serres de tomates soutenues par Entraide et Fraternité ne soient détruites. Mais, là non plus, nous n’avons pas de nouvelles directes des organisations partenaires.

Nous suivons de près les nouvelles de nos partenaires pour estimer les conséquences de cette catastrophe. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation sur place.

Retrouvez des vidéos expliquant la situation via ces liens :
https://www.rtbf.be/auvio/detail_inondations-au-perou?id=2195447
http://www.rtl.be/info/monde/international/inondations-avalanches-et-coulees-de-boues-au-perou-au-moins-75-morts-901087.aspx





Lire aussi

27 mars 2020

Nos partenaires face au coronavirus !

Si le coronavirus continue de meurtrir la Belgique et l’Europe, il a dangereusement débuté son avancée inexorable dans les pays du Sud où nos partenaires (...)
21 janvier 2020    Autres publications

Haïti - séisme : 10 ans après ?

Quelles leçons ? Quelles propositions nouvelles ?
20 janvier 2020

Réveillons les rêves des enfants des bidonvilles de Lima !

« Je me mets en colère quand je vois la pauvreté de ma communauté et comment d’autres personnes vivent. J’aimerais vivre dans une maison avec des murs solides, (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr