logo Entraide et Fraternité
19 juin 2017  Actualités

Madagascar dit non à la violence

En proie à la pauvreté et aux inégalités sociales, Madagascar vit dans un climat d’insécurité latent, que l’incurie des pouvoirs publics ne contribue pas à éliminer.

Dans un communiqué publié vendredi 16 juin, le Comité national pour l’observation des élections (KMF/CNOE) dénonce les kidnappings, les vols de bétail, les assassinats et les braquages qui minent le quotidien des Malgaches.

La région d’Antsirabe a également été le théâtre de violences barbares, notamment à l’égard d’une communauté religieuse, victime de vols et de viols. Si les auteurs (ou du moins une partie d’entre eux) ont été appréhendés par les forces de l’ordre, la population reste sous le choc.

Le 17 juin, suite à ces événements, Mgr Philippe Ravainomanana, évêque d’Antsirabe que nous avions reçu en mars 2016 durant la campagne de Carême, nous a envoyé ce message :


« Hier, tout le diocèse d’Antsirabe a organisé une manifestation non violente. Des messes ont été dites dans tous les districts avec la participation de toutes les écoles catholiques afin de montrer notre solidarité et notre communion avec les victimes des violences et pour condamner tout acte de barbarie perpétré à l’encontre des communautés religieuses. La manifestation voulait également interpeller les responsables politiques corrompus par l’argent et passifs devant ces atrocités. Dans la ville d’Antsirabe, près de 20 000 personnes se sont rassemblées. Tout s’est bien passé, dans une ambiance de prières et de recueillement. Merci à nos frères et sœurs belges de nous porter dans leurs prières ».

Entraide et Fraternité se joint à ses amis malgaches pour lancer un appel au chef de l’État et au gouvernement afin de faire cesser le climat d’insécurité qui règne dans le pays ces dernières semaines.

Lettre pastorale des évêques de Madagascar
Conférence des Évêques de Madagascar
SECRETARIAT DE COORDINATION
TéléchargerConsulter




Articles en rapport

4 juin 2018    Analyses

Droit et accès à l’alimentation en situation de conflit armé

par Luis Arenas, relecture par Carmelina Carracillo
Il semblerait « normal » que, dans le cadre d’un conflit armé, les personnes les plus exposées soient les militaires et les personnes prenant directement part (...)

Projet de soutien à la paysannerie malgache

Chaque cyclo-solidaire s’engage à récolter 300 € pour lutter contre la pauvreté à Madagascar.
Juste Terre !    Décembre 2017

Juste Terre ! n° 144

Les paysans de Madagascar, une fierté retrouvée

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Vivre Ensemble
logo Miteinander Teilen
logo CIDSE
logo La coopération belge au développement
logo Portail FW-B - Portail de la Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Triodos
logo culture.be