logo Entraide et Fraternité

Guatemala

Mojoca - Mouvement des Jeunes de la Rue

Mojoca, un centre d’accueil et des travailleurs sociaux auprès des enfants des rues du Guatemala City.


Des travailleurs sociaux au plus près des enfants des rues et un centre d’accueil.
- se nourrir, se laver, se reposer
- se soigner, se vêtir
- reprendre confiance
- se former

Mojoca ou Movimiento de los Jovenes de la Calle signifie : « Mouvement des Jeunes de la Rue ». Cette organisation-partenaire soutenue par Entraide et Fraternité depuis plus de dix ans, emploie des travailleurs sociaux dédiés aux enfants des rues et leur donne accès à un centre d’accueil où ils peuvent venir se laver, se reposer et prendre un repas chaud.

La particularité de Mojoca est que la majorité de ses travailleurs sociaux ont eux-mêmes été des enfants des rues. Voilà une belle preuve de réussite pour l’organisation. Aujourd’hui, ce sont aussi d’anciens enfants des rues qui sont en charge de l’administration de Mojoca.
Les travailleurs sociaux qui ont été enfant des rues peuvent plus facilement entrer en contact avec les jeunes qui se montrent très méfiants à l’égard de toute personne adulte. Ayant connu la même réalité, les mêmes violences et injustices quotidiennes, ces travailleurs sociaux savent comment aborder ces enfants, où les trouver et quelles paroles leur adresser pour les rassurer.
Pedro, travailleur social et ancien enfant des rues de Guatemala City : « Je connais les dangers de la rue, j’ai moi-même lutté suffisamment longtemps pour survivre. Je connais le froid, la peur, la faim et les coups, mais je connais également le sentiment d’amitié et la conviction d’avoir une valeur. Quand un travailleur social est venu me parler pour la première fois, je ne voulais rien entendre. Aujourd’hui, je suis moi-même un travailleur social ».

L’objectif principal de Mojoca est de rétablir le respect de soi des enfants et de leur offrir un soutien pour qu’ils soient en mesure d’améliorer eux-mêmes leurs conditions de vie. Ils travaillent sur quatre niveaux :
1. Gagner la confiance : les travailleurs sociaux deviennent des personnes de référence importantes avec lesquelles les enfants parlent de leurs problèmes : discrimination, santé, drogues, contraception, SIDA, perspectives d’avenir, … Un travailleur social s’occupe de 5 groupes qui comptent en moyenne 30 enfants.
2. Apporter de l’aide d’urgence : les enfants reçoivent des couvertures ou des vêtements mais aussi des soins médicaux.
3. Apprendre : les enfants et les adolescents ont la possibilité d’apprendre à lire et à écrire et de se préparer à fréquenter éventuellement l’école.
4. Prendre en charge au centre : les enfants et les adolescents peuvent se rendre au centre de Mojoca plusieurs fois par semaine pour se laver, se reposer et prendre un repas chaud.





Articles en rapport

5 septembre 2018    Pôle Jeunes

Se pencher sur les droits de l’enfant

En 2018-2019, les droits de l’enfants feront partie intégrante du travail du Centre Culturel de Gerpinnes avec qui Françoise, bénévole au Pôle Jeunes, a proposé (...)
29 août 2018    Inde

CSEI - lutte contre les inégalités

Des bibliothèques pour les enfants de villages dalits en Inde du Nord
30 octobre 2017    Campagnes

Campagne Droits de l’enfant

Notre campagne des Droits de l’enfant, organisée pour la première fois cette année, a mis en avant le droit à la participation en collaboration avec notre (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Vivre Ensemble
logo Miteinander Teilen
logo CIDSE
logo La coopération belge au développement
logo Portail FW-B - Portail de la Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Triodos
logo culture.be