Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
4 décembre 2017  Actualités

Sommet de la jeunesse en Inde

Enthousiasme, imagination et créativité : les jeunes regorgent d’énergie pour relever les défis de nos sociétés.

Le sommet de la jeunesse qui s’est tenu fin octobre 2017 à New Delhi a permis d’associer et de rassembler les principaux acteurs qui travaillent sur les problèmes de la jeunesse et de l’enfance à travers le monde. Le CSEI, partenaire important d’Entraide et Fraternité mobilisé sur la question des dalits (intouchables) dans la région y participait.

Le CSEI a contribué à un colloque novateur en matière de participation de la jeunesse. En effet, il offrait l’opportunité pour les jeunes issus de communautés socialement exclues de se positionner sur les problèmes qui affectent leur vie. Leur voix est essentielle car si l’on devait examiner la position de la jeunesse à travers la lentille de l’exclusion sociale, les jeunes issus de communautés socialement exclues sont encore plus souvent mis au défi.
Le CSEI, partenaire d’Entraide et Fraternité depuis 2011, lutte quotidiennement contre les exclusions dont souffrent les enfants dalits. Situé dans le Bihar, un état du nord-est de l’Inde, il soutient un enseignement inclusif pour tous en interpellant les autorités pour améliorer la situation dans les écoles publiques et en encourageant et soutenant les jeunes des milieux défavorisés dans leurs études. Rappelons qu’en Inde, seulement 5% des dalits sont diplomés.
En 2012, Entraide et Fraternité a soutenu le lancement d’un mouvement étudiant, l’Ambedkar Student Forum. Différentes sections locales relaient les campagnes du CSEI, comme l’inscription des étudiants dalits aux examens d’admission aux écoles prestigieuses JNV, mais ils ramènent aussi à l’école primaire les enfants dalits qui ont quitté l’école.

Une charte de revendications

Environ 80 jeunes représentant 12 états ont passé deux jours ensemble pour élaborer et réaliser leur charte de revendications dans le cadre de l’Objectif de développement durable 4 - une éducation de qualité. Ils ont dans un premier temps partagé leurs préoccupations et expériences quotidiennes de pauvreté, de discrimination et d’exclusion dans les institutions éducatives, la violence et les conflits, la migration et l’exclusion de nombreux programmes de développement.

Pour le CSEI, les jeunes sont les mieux placés pour définir leurs besoins et nécessités. Ainsi, intégrer des jeunes aux délégations officielles et réunions intergouvernementales enrichit et légitimise le débat. Cela permet aussi de renforcer les canaux de communication et la coopération entre les gouvernements et la jeunesse.

Ils ont ensuite élaboré conjointement un plan d’action, des stratégies pour encourager d’autres jeunes à entreprendre une campagne pour promouvoir « une éducation équitable, sans discrimination, une éducation de qualité pour tous » et publié une charte des revendications des jeunes dans le cadre de l’ODD 4, tout en dialoguant avec les parlementaires, éducateurs et autres experts de terrain.

L’importance de cet évènement est à souligner au regard de l’enjeu qui se trouve dans la propagation d’une vision inclusive et compréhensive de la voix des jeunes à tous les niveaux. En Inde, les jeunes âgés de 15 à 29 ans représentent 27,5% de la population totale . La population active devrait passer à 592 millions d’ici 2020.

ODD

Les ODD - Objectifs de développement durable - sont un appel mondial à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la Planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité. Il s’agit de dix-sept objectifs établis par les États membres des Nations unies rassemblés dans l’Agenda 2030. Ces objectifs sont étroitement liés les uns aux autres, le succès de l’un dépendant souvent de la résolution de problématiques généralement associées à un autre objectif.
L’objectif 4 - « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » est l’un des piliers les plus solides et éprouvés du développement durable. Cet objectif fait en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit d’ici 2030. Il vise également à donner accès, dans des conditions d’égalité, à un enseignement professionnel, ainsi qu’à éliminer les inégalités entre les sexes et les revenus, dans le but de permettre à tous d’accéder à des études supérieures.





Tags : CSEI Inde Jeunes

Articles en rapport

25 juillet 2017    Philippines - AKMK

Jeunes autour du thème de la paix

AKMK, partenaire d’Entraide et Fraternité aux Philippines œuvre à sensibiliser les jeunes à devenir des acteurs de promotion de paix et de convivialité entre (...)
15 juin 2017

En Inde, « intouchable » rime avec « inacceptable »…

L’Inde est souvent présentée comme un nouveau miracle économique des temps modernes, pur produit d’un capitalisme conquérant et porteur de (...)
2 février 2017

Nouvelles d’Inde

Nicolas Casale, chargé de projets Asie, est actuellement en mission en Inde, où il rencontre nos différents partenaires. Il s’est arrêté quelques jours au CSEI (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr