logo Entraide et Fraternité
23 juillet 2014  Actualités

Haïti

Université populaire d’été 2014

Mouvement social

Notre partenaire Haïtien organise la dixième université populaire d’été du mouvement social.

Plusieurs organisations et institutions du mouvement social haïtien réalisent à Montrouis (60 km au nord de la capitale), leur traditionnelle Université populaire d’été, qui se tient jusqu’au 21 juillet 2014. Lancée le 11 juillet 2014, l’Université populaire d’été tourne autour de l’économie sociale solidaire.

Vieille de plus de 10 ans, cette initiative correspond à une pratique d’éducation populaire. « L’Université populaire estivale […] est plutôt un espace, où, ensemble, nous partageons des connaissances et des expériences, afin de les mettre ensemble dans l’objectif de voir comment changer le pays suivant notre vision des choses », précise Freud Jean, coordonnateur de Programme alternative de justice.

A l’origine, le concept d’université d’été se veut être une initiative de partis politiques européens, pour permettre, à leurs membres, de compléter leur formation et acquérir de nouvelles connaissances visant une meilleure compréhension de la réalité de leur pays. Malgré des différences, l’Université populaire entre dans cette même lignée, assure Freud Jean. La production nationale et la souveraineté alimentaire, dans le cadre d’une économie sociale et solidaire, la communication populaire, la culture, l’évolution socio-économique et la contribution des femmes dans une économie solidaire populaire sont les sujets, abordés durant ces 10 jours de formation, avec la participation de personnalités haïtiennes et étrangères, dont des intervenants de la République Dominicaine, de l’Equateur et de l’Argentine.

« L’économie solidaire populaire constitue un outil de résistance contre la politique néo-libérale », proclame une des affiches placardées au mur du bâtiment, où se tient l’Université populaire d’été 2014. « Pour une Haïti souveraine, en termes alimentaires, adoptons l’économie solidaire », renchérit une autre.

Marie Frantz Joachim, coordonnatrice générale de la Solidarité des femmes haïtiennes (Solidarite Fanm Ayisyèn / SOFA), met l’accent sur l’importance de la contribution des femmes dans une économie solidaire.





Articles en rapport

Juste Terre ! n° 155

Haïti, l’espoir est un éternel recommencement
17 décembre 2018

Des chèvres et des vaches qui solidarisent les communautés

Le programme Droit à l’alimentation 2017-2021 à Haïti touche, directement ou indirectement, via cinq organisations locales (PAPDA, ICKL, SAKS, SOFA et Tèt (...)
11 juillet 2018

Au Nicaragua, la crise inquiète les partenaires d’Entraide et Fraternité

La situation est de plus en plus explosive au Nicaragua. Depuis le mois d’avril, plus de 250 personnes ont été tuées dans des affrontements avec les forces de (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr