logo Entraide et Fraternité
Voyage relais au Brésil   9 août 2013

Gilles Abinet

Visite de la coopérative de producteurs de légumes à Goias

Aujourd’hui nous avons visité un centre de distribution où les petits producteurs de la région viennent apporter leur production agricole.

Il a été créé avec l’appui de la CPT (commission pastorale de la terre), et compte actuellement 56 producteurs de trois ’ asentamentos’ différents(groupements ayant obtenu une terre après un long combat). Les légumes sont cultivés sans pesticides et pour certains avec des méthodes d’agroécologie.

Osmar, le directeur de la coopérative, nous explique qu’il est très fier du chemin parcouru. Les membres de la coopérative n’auraient jamais osé rêver la situation dans laquelle ils sont actuellement. Ils estiment qu’actuellement 90% des légumes consommés à Goias proviennent de la coopérative.

Une loi fédérale obligeant les écoles à acheter 30% de leur alimentation en produits locaux contribue grandement au succès et à la viabilité de ce groupement. Actuellement il manque d’ailleurs certains produits pour répondre à la demande, ils cherchent donc des producteurs supplémentaires.

Ce projet nous montre bien que les appuis de la CPT en matière juridique, de formation et d’organisation ainsi que les aides du gouvernement fédéral sont réellement importants pour la réussite de projets durables en faveur des petits agriculteurs.

par Gilles Abinet





Articles en rapport

5 février 2019    Radio

Le Brésil, un mois après l’arrivée au pouvoir de Jaïr Bolsonaro

avec Jean-François Dontaine (Entraide et Fraternité) & Laurent Delcourt (Cetri)
En un mois de présidence d’extrême droite, Jaïr Bolsonaro a déjà multiplié les décisions effrayantes.
15 janvier 2019

Mgr Camara sera sans doute béatifié en 2020

Après Mgr Romero, l’archevêque brésilien Helder Camara devrait lui aussi être béatifié par le pape François qui s’inscrit dans la lignée de ces personnalités (...)
25 juin 2018    Brésil

Les défenseurs des paysans sans terre dans l’œil du cyclone

Défendre la cause des paysans sans terre reste un exercice difficile au Brésil : le père Amaro en a fait les frais. Il a été arrêté alors que la question du (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr