logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   27 mars 2019

Jam, le retour en classes !

En 2015, Jam (alias Jamel Ann Caylan) était sur les bancs de l’université de Marawi (Philippines) pour suivre ses études en communication dans le milieu agricole. Ce vendredi 22 mars, cette jeune dame s’est retrouvée à l’Institut Notre-Dame de Lourdes de Laeken (Bruxelles).

Jam n’a que 24 ans. Elle avait été invitée par cinq classes du 1er degré différencié. Son témoignage venait terminer le cycle de cinq rencontres sur les « pauvretés » proposés par le « Pôle Jeunes ».La découverte des situations de pauvretés au Nord comme au Sud a été mise en évidence par les animatrices Dolores, Odile, Christine et Héloïse.

JPEG - 363.1 ko

La venue de notre jeune et dynamique philippine était très attendue. Les élèves et les profs s’étaient informés sur son pays, notamment grâce aux vidéos de la campagne et des préparés des questions judicieuses. Ils avaient fabriqué des banderoles « Welcome Jam ! », dressé la table aux deux couleurs nationales, confectionné des petits plats belges (comme du fromage blanc et des gaufres de Bruxelles), préparé un petit carnet des souvenirs sur la Belgique,
A vrai dire, Jam s’est parfaitement prêtée au jeu du témoignage. Par des réponses engagées et aussi conviviales, les élèves sont restés très attentifs et respectueux. Nous avons rencontré Anas, un des élèves lors du pique-nique. « Il y a beaucoup de solidarité. Nous sommes tous unis et pas chacun dans son coin. Aux Philippines, ils n’ont pas beaucoup de droits. Jam aime bien aider les plus pauvres de son pays, alors qu’elle venait elle-même d’une famille pauvre. Dans son pays, il y a aussi du changement climatique qui fait qu’il n’y a plus que deux récoltes de riz par an. Parfois, nous avons une image négative des gens pauvres, Jam me donne envie d’aider les autres. Je suis fière d’elle. » Jam est férue de karaoké. Dans cette classe, elle a partagé ses talents musicaux en chantant « la vie en rose » de Piaf … en français et puis une chanson engagée d’une association philippine.

Christophe enseignant dans cette section singulière a été le trait d’union entre Entraide et Fraternité et son établissement. « En accueillant Jam Nous terminons le projet en organisant un grand pique-nique festif et convivial en proposant des mets belges qu’elle ne connait pas. L’école est aussi un grand brassage de populations avec de nombreuses nationalités. « Apprendre à vivre avec les cultures de l’autre » rentre tout-à-fait dans le projet. Nous sommes prêts à recommencer ce projet très concret » Pour sa part, Jam était ravie de ses rencontres avec des jeunes ados qui vivent des situations différentes, notamment dans les respects des relations aux enseignants. Gageons que Jam aura marqué les esprits en allant témoigner des dures réalités des jeunes agriculteurs ou pêcheurs de l’île de Mindanao qui gardent l’espérance d’un monde meilleur. Jam termine en disant : « Je ne pourrai pas habiter la Belgique. C’est trop cher et…surtout trop froid ! »

Interview de Anas, élève de l’institut Notre Dame de Laeken
Interview de Christophe, enseignant porteur du projet avec Entraide et Fraternité




Articles en rapport

12 avril 2019    Echos des activités

Une campagne a germé en Brabant wallon

Mi-mars, nos partenaires philippins atterrissaient en Belgique. Après un long trajet, peu d’heures de sommeil et un bon décalage horaire, nous retrouvons (ou (...)

12 avril 2019    Juste Terre !

Juste Terre ! n° 159

Quand on parle de solidarité internationale ou de coopération au développement, on pense prioritairement au travail de terrain, effectué - en tout cas dans la (...)
9 avril 2019    Echos des activités

Dire nous

Une après-midi pour « dire nous » à Verviers, avec Doreen

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr