logo Entraide et Fraternité
8 mars 2019  Actualités

Soutenons le mouvement des femmes ce 8 mars !

Ce vendredi 8 mars ne sera pas une Journée des droits des femmes comme les autres : les femmes sont appelées à faire grève.

Il y a un an juste, 5 millions de femmes espagnoles ont manifesté et fait la grève à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. De quoi donner des idées aux associations féministes belges qui se sont réunies pour l’occasion au sein du Collecti.e.f 8 maars : «  Nous voulons faire comme les Espagnoles  : que les femmes ne travaillent pas, ne consomment pas, ne fassent aucun travail domestique ce jour-là, et qu’on manifeste toutes ensemble  », explique Cynthia, au nom du collectif.

Ce 8 mars, est également organisée la Marche mondiale des femmes au départ de la Gare Centrale (17h), au terme d’une journée riche en événements et notamment centrée sur le sort des femmes iraniennes. Trouvez le programme complet dans l’agenda.

Comme les syndicats et de nombreuses associations de la société civile, Entraide et Fraternité et Vivre Ensemble soutiennent ce mouvement. Tant par rapport aux projets Sud d’Entraide et Fraternité et à la sensibilisation Nord que pour ce qui concerne les projets de Vivre Ensemble en Belgique, nos associations ont depuis longtemps mis les questions liées à l’égalité entre les hommes et les femmes au centre de leur réflexion, notamment au travers d’une commission Genre.

Car il n’y a bien évidemment pas que chez nous que les femmes sont victimes au quotidien d’injustices, à commencer par celles qui se passent dans le monde du travail. Deux de nos actions de sensibilisation récentes le rappellent.

Un des axes du Collecti.e.f est le soutien sur les réseaux sociaux aux travailleuses domestiques sans papiers en Belgique.
La problématique est malheureusement universelle. Soutenu par le CNCD-11.11.11, notre partenaire péruvien IPROFOTH aide les travailleuses domestiques à défendre leurs droits. Souvent très jeunes et très pauvres, elles ont fui la misère pour gagner la capitale, Lima. Elles y sont exploitées, sous-payées, séquestrées, maltraitées, violentées. IPROFOTH leur offre un soutien psychologique et forme ces femmes à la défense de leurs droits. Les détails sont à lire ici.

Comme l’an dernier avec les Grands Lacs, la campagne de Carême 2019 d’Entraide et Fraternité soulignera le rôle majeur joué par les femmes dans les activités de nos partenaires philippins et des communautés avec lesquelles ils travaillent sur le terrain. La plupart de ces associations sont dirigées par des femmes et nombre des coopératives sont créées et gérées uniquement par des femmes. Les agriculteurs locaux suivent également des formations pour les sensibiliser aux questions de genre. Le travail de terrain réalisé par nos partenaires est également important parce que, en développant les conditions d’une indépendance alimentaire, ils freinent l’importante émigration des femmes philippines, souvent contraintes d’aller travailler comme domestiques dans des conditions proches de l’esclavage et de la séquestration dans les pays du Golfe ou d’Asie du Sud-Est.
Les détails sont à lire et le film, dont la plupart des intervenantes sont féminines, est à voir ici.





Articles en rapport

19 mars 2019    Radio

Les travailleuses domestiques : un enjeu mondial

Des dizaines de millions de femmes sont exploitées tant dans les pays du Sud que dans les nôtres en tant que travailleuses (...)
8 mars 2019 Agenda

Marche Mondiale des femmes

Le 8 mars, à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, la Marche mondiale de femmes vous invite à une manifestation à (...)
3 septembre 2018

La vie des domestiques à Lima, ce n’est pas le Pérou

Les travailleuses domestiques ont vu la reconnaissance de leurs droits ratifée par le Congrès péruvien

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr