Un homme jusqu'à la poitrine dans l'eau brune, devant un bâtiment inondé jusqu'aux fenêtres

Des inondations meurtrières frappent la RD Congo et le Rwanda

URGENCE RDC Sud-Kivu – Rwanda

Nos partenaires touchés par des inondations meurtirères

Le début du mois de mai a été particulièrement meurtrier au Rwanda et en République démocratique du Congo après que des pluies torrentielles ont provoqué de terribles inondations et des glissements de terrain. Les communautés paysannes appuyées par nos partenaires dans ces deux pays ont malheureusement été frappées de plein fouet par cette catastrophe. Le bilan est lourd : de nombreux morts, des champs inondés, des récoltes perdues, du bétail noyé, des maisons détruites, des difficultés d’acheminent de l’aide et des premiers secours, la propagation des maladies… Dans une région déjà fragilisée par l’insécurité grandissante.  

Sud-Kivu : la sécurité alimentaire menacée

Plus de 470 personnes, à ce stade, ont trouvé la mort suite aux inondations et aux glissements de terrain qui ont frappé plus particulièrement le territoire de Kalehe, situé au Sud-Kivu, à la frontière avec le Rwanda. Plus de 5000 personnes sont en outre portées disparues. Le gouvernement congolais a décrété une journée de deuil national suite à la catastrophe.

Les dégâts matériels sont également immenses. Des milliers de maisons ont été emportées. Dans cette région principalement agricole, les champs ont été dévastés et la majorité du bétail a péri. C’est une véritable catastrophe pour les communautés paysannes. La sécurité alimentaire de cette zone est fortement menacée, surtout que l’acheminement de l’aide est compliqué.

Le pape François s’est dit « profondément attristé par les morts et la destruction », disant prier pour les morts, les blessés, les déplacés et les secouristes.

Notre partenaire local, le CAB (Comité pour l’autopromotion à la base) nous a indiqué qu’une partie des communautés paysannes qu’il accompagne sur le territoire de Kalehe ont été affectées par cette terrible catastrophe. Celle-ci a en effet effacé entièrement plusieurs villages.

Infographie : Impact sur les communautés soutenues par notre partenaire

  • 62 familles n’ont plus de récoltes et leur champ a été dévasté ;
  • 17 jeunes ont perdu leur petite boutique ;

Le CAB se mobilise pour répondre aux besoins urgents et relancer l’agriculture familiale. Le CAB va fournir à court terme une aide alimentaire et accompagnera les paysans à rétablir le sol de leur champ. Dans une perspective plus longue, le CAB intensifiera son action de reboisement afin de mieux protéger les populations contre les aléas climatiques.

Le reboisement pour contrer les fortes pluies

Les inondations ont été terriblement meurtrières. En cause notamment la forte déforestation qui sévit dans la province du Sud-Kivu. Celle-ci fait disparaître les barrières naturelles face aux aléas climatiques, rendant plus facile l’écoulement de l’eau et les glissements de terrain. Le projet du CAB sur le reboisement est donc capital pour mieux prévenir ces terribles catastrophes.

Les pires inondations de l’histoire récente du Rwanda

Le nord et l’ouest du Rwanda ont également été affectés par ces pluies torrentielles. Les dégâts sont effrayants. Plus de 135 personnes ont péri à ce jour. Près de 8000 maisons ont été détruites partiellement, voire totalement. Les champs des communautés paysannes ont aussi été dévastés, privant des centaines de familles de leur seul moyen de subsistance. Comme au Sud-Kivu, de nombreuses routes sont actuellement coupées, rendant difficile l’acheminement de l’aide ou de vivres.

« Le nombre de morts est le plus élevé jamais enregistré en un jour en raison des inondations et des glissements de terrain de l’histoire récente du Rwanda. »

Marie Solange Kayisire, Ministre de la gestion des catastrophes

Les communautés paysannes appuyées par Entraide et Fraternité et notre partenaire local, ACORD Rwanda, font partie des victimes. La majorité vit au sein du secteur Muko, situé dans le district de Musanze. Outre les maisons emportées ou maintenant inhabitables, les paysans craignent une pénurie alimentaire. Les eaux et les glissements de terrain ont emporté les récoltes qui étaient stockées ainsi que les futures récoltes (haricots, tomates, patates douces, sorgho, etc.) de cette année. ACORD Rwanda a besoin de soutien pour les aider à surmonter cette catastrophe.   

Impact sur les communautés soutenues par notre partenaire

urgence champs 1

Les champs de 120 familles sont dévastés. Aucune récolte n’y est possible.

urgence maison 1

Les maisons de 65 familles sont détruites ou endommagées.

urgence agriculture 1

5000 plants d’agroforesterie ont été détruits par les eaux.

# Catastrophe naturelle # Don