arton3723
Pérou
Mis à jour le 25 Jan. 2023.

MOCICC

Climat Nos partenaires
Ce n’est pas le climat, c’est le système… ! 10 ans de mobilisation au Pérou pour défendre le climat

Ce n’est pas le climat, c’est le système… ! 10 ans de mobilisation au Pérou pour défendre le climat

Le MOCICC, Mouvement des citoyens contre le changement climatique est une plateforme de la société civile péruvienne, composée d’organisations sociales, d’ONG, d’institutions religieuses, d’écoles, de groupes de citoyens, de militants, etc. Elle vise à conjuguer le maximum d’efforts déployés par les Péruviens pour s’attaquer aux causes et aux effets du changement climatique qui affectent les populations les plus vulnérables et notre environnement immédiat.

Depuis 2009, le MOCICC a développé diverses initiatives qui visent à la fois à sensibiliser les citoyens et à influencer les politiques publiques des États. Il se mobilise pour susciter la discussion et l’action des citoyens sur la menace que le changement climatique fait peser sur la vie sur Terre. Il mène un important travail pour influencer les politiques péruviennes sur le changement climatique, pour promouvoir des modes de vie durables et solidaires, et pour revaloriser les pratiques ancestrales qui vont dans ce sens. L’organisation est reconnue aujourd’hui par l’État péruvien comme un représentant élu de la société civile à la Commission nationale sur le changement climatique, le CNCC : c’est devenu une des principales organisations de dialogue avec les autorités locales et nationales sur le changement climatique.

Le MOCICC organise ses actions et projets autour de plusieurs axes et dans différentes régions du pays.

Dans les Andes, promouvoir de nouvelles pratiques agricoles et renforcer l’agriculture familiale pour s’adapter au changement climatique

Au Pérou, 80 % des aliments consommés sont produits par des familles de petits exploitants, mais le changement climatique met en péril l’approvisionnement alimentaire. Les familles d’agriculteurs des hautes régions andines sont confrontées aux graves conséquences du changement climatique : sécheresses, précipitations de moins en moins fréquentes, nouveaux parasites, etc. Le MOCICC organise des campagnes de sensibilisation, promeut les pratiques agricoles qui permettent de s’adapter aux changements climatiques et contribue à consolider avec ses alliés les organisations de petits paysans.

Développer des villes résilientes à travers l’agriculture urbaine durable

98 % des aliments consommés à Lima, la capitale, proviennent de l’extérieur de la ville…Sachant que les infrastructures routières du pays sont fortement menacées par les effets du changement climatique, il est urgent de définir des mesures d’autosuffisance alimentaire au sein des villes. Le MOCICC fait ainsi partie de la plateforme d’agriculture urbaine de Lima, qui vise à promouvoir et à renforcer le développement durable de l’agriculture urbaine agroécologique dans la ville et sa périphérie.

En Amazonie, aux côtés des populations indigènes, lutter contre la déforestation et l’extractivisme

Au Pérou, plus de 60% du territoire est constitué de foret humide et il abrite près de 51 peuples amazoniens. Dans le pays, la moitié des gaz à effet de serre émis le sont à cause de la déforestation, et l’année 2020 a été la pire en termes de pertes de superficie de forêt depuis 20 ans. Les activités minières ainsi que la pression migratoire contribuent elles aussi à la destruction de ces écosystèmes. Pourtant, les peuples indigènes qui habitent le territoire amazonien depuis des milliers d’années, interagissent avec la forêt et la préservent comme source de vie, de nourriture, de culture et de cosmovision. Le MOCICC se mobilise ainsi pour que l’État et la société reconnaissent le territoire indigène de manière intégrale et cessent de considérer l’Amazonie comme une source inépuisable de ressources, garantissant ainsi la vie de la planète. Il contribue à la diffusion et à la compréhension des propositions des peuples amazoniens relatives au changement climatique. Il promeut également l’articulation des mouvements urbains à ceux de défense de l’Amazonie afin de faire face au changement climatique.

Organiser le plaidoyer national et international et faire appliquer les engagements de l’État pour le climat et l’environnement

Interlocuteur privilégié de l’Etat dans les espaces de dialogue autour du changement climatique, le MOCICC s’organise au niveau national pour que le Pérou respecte ses engagements. Au niveau international, il est membre de différents réseaux tels que « Contruyendo puentes » ou le « Climate action network Latinoamerica », qui, en dialogue avec les réseaux internationaux soutenus également par le CNCD-11.11.11, permet la construction des prises de positions communes, de préparation d’interpellations au niveau de chaque pays lors de la préparation des COP, la réalisation de campagnes internationales sur les enjeux du changement climatique et plus largement sur les aspect environnementaux.

Avec le soutient de